Mon chemin de vie en quelques mots

 

Je me suis engagé dans l’armée de l’air à 15 ans.

18 ans après, j’avais un beau métier mais je supportais de moins en moins la discipline militaire aveugle et sans possibilité d’initiative. « Article premier le Chef à toujours raison, si il a tort, se reporter à l’article premier.  Si une idée te vient, attend que ce soit celle de ton Chef. Etc… »

J’ai décidé donc de quitter l’armée et de m’orienter vers l’informatique qui était à l’époque une passion pour moi. J’ai suivi donc une formation qualifiante à Paris pendant six mois à temps complet d’où je suis sorti diplômé. Quant à ma recherche d’emploi, après une semaine, j’ai été embauché dans une société d’informatique à Dijon, puis une autre. J’ai pratiqué ce métier pendant 18 ans jusqu’à ce que la crise me rattrape. J’ai été victime d’un licenciement économique  en février 2013.

Lors de la visite d’un salon du bien-être, vers le mois d’octobre 2008, une amie m’a présenté son professeur de Shiatsu, Monsieur Jean-François Malaclet, J’ai été tout de suite envouté par cet homme, et surtout par son discours sur le Shiatsu. Dès lors, j’envisageais d’aller à ses côtés vers une autre dimension.

J’ai entamé avec lui, une initiation au Shiatsu jusqu’en Juillet 2009 puis, je me suis inscrit à son école qu’il venait d’ouvrir.

(2009-2010)-(2010-2011)-(2011-2012)-(2012-2013)

J’ai suivi cette formation en parallèle de mon métier d’informaticien.

En 2013, donc ce fut le licenciement…

Suite à une visite à Pôle Emploi pour un bilan de compétence, et une évaluation, on m’a tout de suite fait comprendre que j’étais trop vieux (55ans), et que je coutais trop cher (j’étais cadre).

Je ressentais en plus un blocage dans mon travail « par mon impuissance grandissante devant des machines récalcitrantes, sans âmes et énormément têtues (les ordinateurs…) »J’ai décidé de moi-même prendre les choses en main.

Ma formation en Shiatsu n’étant pas encore finie, J’ai pris la décision de me former dans une discipline pouvant m’apporter un revenu et ayant un rapport avec le bien être.

Le choix de devenir praticien en massage bien être m’est apparu tout naturellement,

De plus, le contact avec les clients (les humains) est toujours aussi agréable et passionnant. J’ai une énorme envie de faire découvrir ma passion du toucher et cet apport du bien-être à un maximum de personnes.

Le 7 Octobre 2014, j’ai obtenu, mon certificat de « Praticien en Massage Bien-Etre »

La saison  (2014-2015) a été très difficile pour moi, suivre deux formations à la foi si proche et malgré tout si différentes, le lien étant le « toucher ». Pour le massage, je suis trop lent et pas suffisamment fluide (quand mes mains ressentait quelque chose, elle avait tendance à s’arrêter). Pour le Shiatsu, je vais trop vite…

J’ai décidé alors de mettre le Shiatsu un peu en retrait et de me concentrer sur ce nouveau « métier de bouche » qui sera le mien. « Tout est écrit d’avance il n’y a pas de hasard. »

Le 1er Avril 2015, (ce n’était pas un poisson d’avril), j’ai ouvert mon cabinet en tant qu’auto-entrepreneur.

J’ai cependant gardé un contact avec l’école « Shiatsu et Nerjie » et j’ai continué à participer en tant qu’invité à certains cours de troisièmes et quatrièmes années sur des thèmes que je souhaitais approfondir ou compléter. Je ne me sentais toujours pas prêt à de passer mon examen de fin de cycle.

Je me suis très rapidement rendu compte, que le massage bien être n’est pas vraiment adapté à la campagne ; les mentalités sont difficiles à changer. Les effets du Shiatsu sont plus durables dans le temps et répondent plus à la demande de mes clients. De plus avec le Shiatsu, ils restent habillés, contrairement pour le massage bien être.

 En 2017, j’ai pris le taureau par les cornes et  j’ai décidé de me réinscrire à l’école en vue d’obtenir le titre professionnel de « spécialiste en Shiatsu »…

11 ans déjà et me voici ce jour

« Praticien Spécialiste en Shiatsu ».

logo-600.png

© 2014 by Monier Patrick created with Wix.com

Votre cabinet de Shiatsu reste ouvert. Tout est prêt pour vous recevoir avec un maximum de sécurité conformément aux directives du gouvernement concernant le Covid 19...                       A Bientôt